nordicski - ski de fond magazine sur le web

Saut spécial

Chez les hommes, les leaders comme Emmanuel Chedal et Vincent Descombes Sevoie ont du mal à retrouver toutes leurs sensations. Aucun Français n’a marqué de points en coupe du monde. On attend l’arrivée au plus haut niveau des plus jeunes avec à leur tête Ronan Lamy-Chappuis.

Du côté des filles de Jacques Gaillard, on a retrouvé le sourire avec le retour au premier plan de Coline Mattel. Après une année difficile, la sauteuse des Contamines retrouve la confiance et joue maintenant la gagne sur chaque concours. Victorieuse à Sotchi, deuxième à Ramsau, elle occupe la deuxième place au général derrière la petite Japonaise Sara Takanashi. Une autre satisfaction, c’est la progression de Léa Lemare (Courchevel) qui parvient à rentrer maintenant dans le top 20.

Combiné nordique

Jason Lamy Chappuis continue à dominer la discipline. Avec trois podiums dont une belle victoire à Kuusamo, le Bois d’Amonier occupe la première place du général. Si le Français a progressé à ski de fond, un peu au détriment du saut, son principal adversaire, le Norvégien Magnus Moan a fait lui l’inverse. Il part maintenant beaucoup plus près des premiers après le saut.
Etienne Gouy, responsable de la discipline, enregistre d’autres satisfactions avec le comportement général de toute son équipe qui est maintenant capable de remporter une victoire en relais. Il peut compter sur un autre Bois d’Amonier, Sébastien Lacroix, excellent fondeur qui vient maintenant épauler Jason Lamy Chappuis sur la Gundersen. Il a même réalisé son premier podium à Kuusamo. Les deux compères ont également fait 3ème lors de cette même coupe du monde en team sprint.

Biathlon

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Martin Fourcade qui domine le biathlon mondial. Avec 6 podiums dont deux victoires lors des huit courses du calendrier, le Catalan est leader au général et dans 3 des 4 types d’épreuves (individuel, sprint et poursuite). Mais Martin n’est plus tout seul, Alexis Bœuf avec un podium est 11ème au général. Le Savoyard aurait pu faire encore mieux s’il n’avait été malade lors des premières courses de Pokljuka. Stéphane Bouthiaux et Siegfrien Mazet enregistrent aussi l’arrivée au premier plan de Jean-Guillaume Béatrix. Cinquième et huitième à Pokljuka, l’Autranais est très proche de nous claquer un podium.
L’Equipe de France masculine a enregistré le départ surprise de Vincent Jay qui, dans une très belle lettre, a expliqué longuement ses raisons et la blessure de Simon Fourcade qui devrait être remis en janvier.

Pour l’équipe féminine, les débuts ont été plus laborieux. Marie Dorin a eu des résultats à son niveau avec même un podium lors de la poursuite de Pokljuka. Marie-Laure Brunet a semblé fatiguée lors des dernières courses, abandonnant même lors du dernier sprint à Pokljuka. L’Autranaise est même contrainte à faire des examens médicaux pour dépister les raisons de cette méforme. Thierry Dusserre, le nouveau coach des filles, a tout de même enregistré quelques satisfactions en dehors des performances de Marie Dorin avec Anaïs Bescond qui rentre très régulièrement dans le top 20 et qui devient plus sûre au tir. Après un début de saison très difficile, Sophie Boilley est en nette progression.

Les podiums

Martin Fourcade
2 victoires (individuel et poursuite d’Oestersund)
1 deuxième place (sprint d’Hochfilzen)
3 troisièmes places (poursuite d’Hochfilzen, sprint et poursuite de Pokljuka)

Alexis Bœuf

1 deuxième place (sprint d’Oestersund)

Marie Dorin Habert
1 troisième place (poursuite de Pokljuka)

Relais (Jay – Béatrix – Bœuf – Fourcade M.)
2ème à Hochfilzen

Ski de fond

Un début de saison difficile pour les Français partiellement occulté ce dimanche par la magnifique performance de Maurice Manificat, vainqueur du skiathlon de Canmore. Déjà sur le podium lors du 10km libre de Kuusamo, le Montblanais nous a sorti une grande course sur les pistes canadiennes. En retrait, les autres fondeurs préparent le Tour de Ski qui est un des deux principaux objectifs de la saison avec les Mondiaux de Val di Fiemme.
En sprint, discipline où les Français ont des difficultés, Roddy Darragon est parvenu à se qualifier quasiment à chaque course. Satisfaction à Canmore pour le Savoyard Renaud Jay qui a réussi a marqué ses premiers points.
Chez les filles, les débuts ont aussi été difficiles. Aurore Jean, Anouk Faivre Picon, Coraline Hugue peinent à retrouver leur niveau des saisons précédentes. La plus grande satisfaction, c’est l’arrivée de Célia Aymonier. La Jurassienne est rentrée plusieurs fois dans les points concrétisant les espoirs qu’elle laissait entrevoir en junior.

Les podiums
Maurice Manificat (1er skiathlon de Canmore et 3ème au 10km L de Kuusamo)