2017_roller.jpg

Au départ de Peyrus, cette ascension de 12 km et 700 m de dénivelée positive, avec un revêtement très roulant et une pente très régulière, est bien connue des amateurs de vélos et ski-roues. Elle constitue pour eux un terrain d’entraînement de prédilection, tout comme le Col de Tourniol depuis Barbières, même si le revêtement de la RD101 est moins bon que celui de la RD68.
Historiquement dédiée aux cyclistes et organisée par l’Union Cycliste Montmeyran Valence, cette compétition cyclosportive incontournable attire chaque année plusieurs centaines de participants en quête d'une montée sans pot d'échappement et/ou d’un chrono de référence.

Grâce à l’implication des bénévoles de la section Ski Nordique du Bourg-les-Valence Ski Montagne, la manifestation devient de plus en plus populaire et festive. Dans le cadre de l’opération « col réservé », le Département de la Drôme privatise la RD68 de 8 h à 13 h entre Peyrus et le sommet du col, en la réservant exclusivement aux mobilités douces et en offrant un ravitaillement au sommet.
Depuis l’année dernière, les ski-roues ont fait leur apparition sous la forme d’une compétition chronométrée. Les promeneurs et randonneurs se joignent aux compétiteurs pour effectuer une montée à leur rythme et profiter des vues sur les vallées du Rhône et de l’Isère, ainsi que la Drôme des collines.
Cette année, on constate que certains compétiteurs tentent le combiné en enchaînant la montée en ski-roues et la montée en vélo. Et désormais, ce sont des patineurs qui se confrontent aux pentes du col en roller de vitesse, à titre d’entraînement pour la montée roller de l’Alpe d’Huez.
Pour 2018, les organisateurs envisagent donc d’offrir aux patineurs la possibilité de bénéficier du chronométrage officiel et des navettes de l’organisation pour le retour au départ. Et pourquoi pas officialiser les épreuves combinées et récompenser ceux qui effectuent plusieurs montées successives ?

Du côté des résultats sportifs de cette édition, les différentes catégories de compétitions ont réuni une grosse centaine de cyclistes, une petite trentaine de skieurs … et une dizaine de patineurs.
Chez les cyclistes, le détenteur du record, Julien Liponne, n’a pas amélioré son temps de 28’30’’ mais emporte cependant l’épreuve avec un très bon temps de 30’10’’. Du côté des féminines, le meilleur temps est signé par Martine Chaudier en 41’43’’.
Concernant les skieurs, le grimpeur Paco Soulié (CS Villard de Lans), vainqueur de l’Alpe d’Huez en 2016, établit un record en 42’03’’ sur le Col des Limouches. Chez les filles, c’est Emilie Launey (Vercors Ski de Fond) qui s’impose en ski-roues avec un temps de référence de 57’01’’ et qui signe le 3ème temps en vélo (51’03’’). La benjamine de l’étape était Léa Bonnardel, 14 ans.
On notera également la présence de l’international belge Thibaut De Marre, vainqueur chez les juniors, et du russe Yury Filippov, qui l’emporte chez les + de 60 ans.
Et enfin, pour les patineurs, Franck Schuffenecker (Lyon Roller), le détenteur du record de l’Alpe d’Huez roller, établit officieusement une référence d’environ 44’ sur cette montée des Limouches.
De l’avis unanime des participants, vivement l’année prochaine !









Prochaine étape du challenge : la Montée de l'Alpe d'Huez le 20/08/2017

2017_rollerski.jpg