Des inspections du stade de départ, de la piste et de l’arrivée ont été menées dès 7h du matin ainsi qu’une analyse croisée de plusieurs bulletins météo (précipitations pluvieuses annoncées).

Elles ont révélé que les conditions n’étaient pas réunies pour assurer une Transjurassienne digne des attentes des coureurs comme de nos partenaires, malgré toutes les solutions de repli recherchées depuis une semaine.

De plus, Trans’Organisation ne possède pas aujourd’hui l’autorisation délivrée par les services de l’État d’utiliser le parcours de repli numéro 4 dans la forêt du Massacre. L’organisation ne voudrait pas revivre la situation délicate de 2011 où un recours en référé avait remis en cause cette autorisation à la dernière minute.

Nous avons souhaité rendre cette décision dès aujourd’hui par souci de responsabilité et par respect pour les 4300 coureurs attendus.

Dans ce moment difficile, Trans’Organisation remercie les bénévoles, partenaires, collectivités et prestataires pour leur compréhension et leur implication.